Exposition de Pierre Loti (1850-1923) au Musée de la Vie Romantique jusqu’au 3 Décembre 2006.

Le musée de la Vie romantique rend hommage à Julien Viaud, passé a la postérité sous le nom de Pierre Loti (1850-1923).


Cet hommage à l’écrivain Pierre Loti (1850-1923) est une invitation au voyage, à travers la Turquie, l’Algérie, le Maroc, l’Egypte, le désert du Sinaï, les brumes de Rochefort où une sélection d’oeuvres choisies – tableaux, aquarelles et objets d’art du XIXèmesiècle, accompagnée d’un choix peu connu de ses propres dessins – récits ou journaux intimes donneront corps aux chimères de l’auteur d’Aziyadé (1879) et de son chef-d’oeuvre Fantôme d’Orient (1892).

Les contrastes de la vie de l’homme de lettres et de l’officier de marine auront intrigué ceux qui, nombreux, l’ont adulé de son vivant. Ses contemporains auront été fascinés par la légende des amours de ce romantique fantasque, complexe et attachant attiré par la chimère de l’Orient.

Cet hommage à un écrivain, perpétuel voyageur, académicien à quarante ans, est d’abord une invitation au voyage et au ” ressouvenir ” : Constantinople, Alger, l’Egypte, le Sinaï mais aussi le “calme blanc” des brumes de l’Islande et la mélancolie de l’enfance à Rochefort…

L’exposition fait résonner les correspondances entre ses textes les plus célèbres – Aziyadé, Pêcheur d’Islande, Le Désert, Prime jeunesse, Fantôme d’Orient – et une centaine d’oeuvres : peintures, oeuvres sur papier, photographies et objets d’art provenant de nombreuses collections publiques et privées dont les musées du Louvre, Orsay, Quai Branly, Petit palais, Charleroi, La Rochelle sans oublier la maison de Pierre Loti à Rochefort.
A travers les couleurs de l’Orient, Delacroix, Decamps, les orientalistes, Brest, Fromentin, Ziem, Laurens évoquent les voyages en Turquie (essentiellement Constantinople), et au Maghreb. La séquence “Harems, Odalisques et Désenchantées” réunit les héroïnes de ses romans : Azyadé, Suleïma, Les trois dames de la Kasbah, incarnées par le mystérieux Portrait d’une jeune Nord-Africaine de Portaels et par les belles captives à l’Intérieur du harem de Delacroix… Enfin, à Dauzats, Gérôme ou Brokman, reviennent la part d’illustrer Le Désert, rêve d’un espace illimité, désir d’oubli de soi, et surtout quête impossible de foi religieuse.
Loti est présent avec une série de portraits, dont le célèbre pastel de Lévy-Dhurmer; sa maison natale de Rochefort méthodiquement transformée en chimère architecturale au décor et “bric à brac” oriental, revit à travers des objets d’art islamiques du département de l’Islam des musées du Louvre et Orsay et des photographies. Une quarantaine de dessins peu connus de la main de Julien Viaud / Pierre Loti viennent compléter ce portrait en mosaïque d’une des figures les plus mythiques de la littérature post-romantique française.

INFOS PRATIQUES:

Accès :
métro Saint-Georges, Pigalle, Blanche, Liège bus 67, 68, 7
Tarifs d’entrées
Exposition : Plein tarif : 7 € Tarif réduit : 5,50 € Tarif jeune : 3,50 € Collections permanentes gratuites
Ouvert tous les jours, de 10h -18h sauf les lundis et jours fériés.

Musée de la Vie Romantique
Hôtel Scheffer Renan
16 rue Chaptal 75009 Paris
tel : 01 55 31 95 67

Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter le site du Musée de la Vie romantique.
Musée de la vie romantique