Le Breizh Café, la crêpe autrement

Si vous m’aviez demandé, il y a une semaine, où manger une bonne crêpe à Paris, je vous aurais dirigés vers la Gare Montparnasse en étant incapable de vous donner un seul nom de crêperie….

Maintenant, je peux vous répondre.

photos : JasonW

D’abord l’étonnement de voir une crêperie installée le marais à côté des boutiques chics et de galeries d’art, le bouche à oreille favorable  et surtout le slogan accrocheur de la devanture “Les crêpes autrement” nous ont donné envie de réserver au Breizh Café. De plus, lorsque nous avons lu qu”il y  avait des influences japonaises dans ces crêpes, notre curiosité a été la plus forte.

Tout d’abord, si vous avez la nostalgie de vos vacances en Bretagne, votre maison de famille ou si, tout simplement, vous désirez avoir l’illusion de respirer l’air breton sans quitter Paris alors rendez vous au Breizh Café. Oubliez les décors des bar branchés des alentours, ici tout est fait pour vous rappeler que vous êtes en Bretagne, le bois sur les murs, les tableaux très colorés, sorte d’interprétations style années 60 de l’imagerie bretonne, l’équipe est habillé dans un style marin, vous trouverez aussi plein de revues sur…. la Bretagne mais SURTOUT, VOUS ENTENDREZ DE LA MUSIQUE BRETONNE TOUTE LA SOIREE 🙂  Le lieu n’est pas très spacieux, nous vous conseillons donc de réserver car nous avons vu beaucoup de personnes déçues de ne pouvoir obtenir une table. Toute l’équipe est très accueillante et souriante. Vous pouvez demander conseil pour choisir dans la longue liste de crêpes qui se trouve sur la carte, tous se rendent disponibles malgré la grande agitation qui règne dans le restaurant.

Notre gourmandise nous a poussés à goûter  ce qui s’appelle des “snack galettes”, sorte de petite crêpes roulées et coupées en petites tranches. La première au bleu d’Auvergne, du miel de pin et des noix et la deuxième au beurre fumé. Le tout accompagné d’une bouteille de cidre bio “frais et charpenté” comme le dit la carte de cidre impressionnante qui vous présente une liste d’une trentaine de cidre allant de 10 à 38 euros la bouteille. Quelle bonne idée nous avons eue ! Le tout a été englouti très rapidement et fortement apprécié…  Le fromage fondu mélangé au goût très prononcé du miel de pin et le beurre fumé mélangé à la crêpe de sarrasin nous ont ouvert l’appétit.

Lorsque nous avons chois nos galettes salées faites avec de la farine de sarrasin, nous avons eu assez de difficultés car le choix est alléchant et très varié. La première “Nordique” avec du saumon fumé Ecossais Label Rouge, crème fraîche fermière et ciboulette a rencontré un grand succès. Nos galette de sarrasin sont toutes très croustillantes et dégagent un arôme de beurre d’une grande finesse.

La crêpe “Savoyarde”, un peu plus riche, avec de la poitrine fumée, du Roblochon artisanal, des pommes de terres sautées et de la salade, a provoqué quelques grognements de satisfaction chez notre invitée 🙂

J’ai opté pour une crêpe “minimale” que j’ai vraiment adorée. C’était une crêpe sèche (sans garniture) accompagnée d’un bol de lait de ferme fermenté Ribot . Il fallait que je trempe la crêpe dans le lait, expérience inédite, régressive (?) en tout cas, j’ai dû  me retenir de commander une deuxième crêpe par gourmandise.

Voulant comprendre pourquoi il y avait des références au Japon dans la carte, j’ai commandé la salade verte au wasabi mais j’aurais pu éviter car du wasabi, je n’ai point goûté. Dommage.

Il était temps pour nous de commander une nouvelle bouteille d’excellent cidre bio “boisé et charpenté”. C’est incroyable comme le cidre se boit faciement !Avec étonnement, nous avons dû faire un effort pour commander un dessert mais nous étions obligés … pour vous. Nous avons donc commandé nos crêpes de froment sucrées. La première très classique, flambée au Grand Marnier, la deuxième flambée, elle aussi, avec de la marmelade d’orange et du chocolat, et enfin, une crêpe “Saveur d’Asie au beurre Yuzu, glace au thè vert et fraises Mara des bois, crêpe light et rafraîchissante.  Trois succès !

Ah oui, nos recherches nous ont appris que l’influence japonaise vient du fait que le premier Breizh Café a été ouvert au Japon  par un Français Bertrant Larcher. Devant le succès rencontré, il a décidé  d’ouvrir un autre restaurant en France !

Nous avons décidé de terminer le repas avec un café et un verre de chouchen  (hydromel breton) mais n’avons pas voulu nous attarder à table lorsque nous avons vu la longue file d’attente se former à 22h.

Même si nous ne sommes pas fans de la décoration du Breizh Café, nous avons aimé l’accueil très convivial et efficace  et surtout nous avons vraiment envie d’explorer la carte très alléchante. De plus, des crêpes du jour sont proposées sur une ardoise.  Une nouvelle cantine ?

Pour voir la galerie complète de photos du Breizh Café, cliquez sur le bouton play du diaporama ci-dessous, puis sur les quatrepetites flèches en bas à droite pour passer en mode plein écran (beaucoup plus confortable).

Le Breizh Café (ici) est ouvert du mercredi au dimanche, midi et soir. Tél. 01 42 72 13 77. Réservez quelques jours en acvance.

Site officiel: www.breizhcafe.com