Restaurant le Sergent Recruteur, Paris

J’avais le souvenir d’une Taverne du Sergent Recruteur, brasserie pour groupe de touriste, enterrement de vie de jeune fille ou de beuveries en tout genre. C’est donc avec surprise que nous avons découvert que le Sergent Recruteur est devenu un restaurant chic et étoilé (1 étoile Michelin). Le designer Jaime Hayon s’est vu confier la nouvelle décoration du lieu où il a apporté son univers pour une décoration d’inspiration asiatique, médiévale en tout cas très ludique. Le chef Antonin Bonnet, lyonnais, qui a passé quelques année à Londres à la Green House, restaurant très réputé de la nouvelle gastronomie Anglaise.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris
photos : JasonW

Comme je vous l’ai dit, nous voyons tout de suite la patte d’un véritable designer lorsque nous arrivons au Sergent Recruteur, harmonie des couleurs, bois, marbre, fresques contemporaines, éclairages subtils (méfiez vous toutefois des suspensions qui sont au dessus des tables, bosses assurées sinon :-), le tout est très élégant.

Restaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Il ya beaucoup de détails qui dénotent une grande finesse, sets de table en feutrine, serviettes joliment pliées, les superbes couteaux de chez Perceval. L’accueil et le service sont aussi des points forts du Sergent Recruteur. Toute l’équipe est très attentionnée, aimable, le service est fluide et rien n’est laissé au hasard. Si votre regard croise celui d’un serveur, celui ci s’approche tout de suite de votre table pour vous demander si il vous manque quelque chose.

Restaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Le dîner qui nous est proposé est sur le même principe que celui de l’Agapé substance ou le Septime, un menu unique au grè du chef et des produits frais du jour. Le maître d’hôtel nous explique qu’ils ont acheté une ferme en Normandie pour faire pousser les légumes, et que le poisson vient de la petite pêche à Saint-Jean-de-Luz. Notre sommelière charmante avec son accent chantant nous conseille avec bonheur un Côte du Rhône absolument excellent, un Sierra du Sud du Domaine Gramenon dont elle  a visité les vignobles et dont elle parle avec beaucoup de poésie.

Le premier amuse bouche arrive sur notre table, superbe présentation, très minimaliste : Trois styles de carotte – crues, en jus avec une touche (lourde) de pamplemousse, et en crème moutardée le tout est beau, les carottes croquante mais la crème moutardée cherche sa moutarde et le jus de carotte ressemble plus à du jus de pamplemousse. Attention au pain qui est fait maison ainsi que le beurre, ils sont irrésistibles….

Restaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - Paris

La deuxième entrée déconcerte pas mal de nos voisins car si ils ne sont pas du sud ouest de la France, ils ne connaissent pas l’aillet. L’aillet est une pousse d’ail de trois mois que l’on peut manger crue ou cuite. Ce soir là, l’aillet nous est servi grillé à peler (il faut trouver la technique ) et à tremper dans une sauce tomate qui encore est peu savoureuse. Le velouté de petit pois qui accompagne le tout est très parfumé et poivré à souhait.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

La troisième entrée nous semble être une petite plaisanterie,  une salade fraîche du jardin, sauce fade… on oublie vite.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Une assiette de seiche à la plancha servie avec du pamplemousse et une feuille de Yuzu en tempura, la seiche excellente et bien salée se marie bien avec la feuille de yuzu. Très frais et surprenant.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Une assiette de bonite sur un lit d’épinard et anchoïade, encore superbement présenté mais si le thon est tendre et frais à souhait, les saveurs ne sont pas au rendez vous.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Maintenant que la salle est remplie, on voit à quel point ils sont nombreux en cuisine, et à quel point cette même cuisine est minuscule. Comme je l’ai dit en introduction, le chef Antonin Bonnet est de retour de Londres après 12 ans, et le Sergent Recruteur est ouvert depuis octobre 2012. Un quelques mois seulement, le restaurent a reçu une étoile Michelin, un vrai exploit.

Restaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Le rouget Rouget servi avec de l’ail frit et pomme coquine coquine n’a pas été pris en photo (un oubli) et ne nous a pas fait grande impression. La jardinière de légumes, crème d’orties et huile d’absinthe est très belle mais là encore les saveurs ne sont pas au rendez vous. Le souvenir de Septime et ses parfums divers d’herbes de saison est encore très vivace, nous sommes donc surpris de ne pas retrouver autant de subtilité dans les plats du Sergent Recruteur.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Un risotto très crémeux nous est servi avec des herbes aromatiques d’une grande finesse, c’est excellent.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

La décoration réussie de la salle nous pousse à aller visiter les toilettes, c’est un passage obligé.

Restaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Les desserts arrivent, tout d’abord un sorbet de livèche, rhubarbe, suivi par des cerises du Val d’Oise, sorbet sureau, croustillant noisette. Ces deux desserts pêchent eux aussi par leur manque de saveurs.  C’est beau mais cela ne suffit pas.

Restaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - ParisRestaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Et avec le café, des mignardises – la moustache du Sergent en chocolat (fait par Jean-Paul Hévin ?), un choux crème fleur d’acacia, financier noisette et des caramels beurre salé sont une véritable réussite et terminent notre dîner avec beaucoup de finesse.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Un dîner au Sergent Recruteur est donc une expérience très agréable, service impeccable, atmosphère reposante, rythme du dîner parfait. Mais il faut avouer que même si tous les produits sont d’une excellente qualité et d’une grande fraîcheur, nous restons sur notre faim quant aux saveurs et aux parfums.

Il y a tout de même des petits détails comme la touche finale à la sortie où un petit sachet avec deux petites madeleines au miel de châtaignier vous est offert, qui montre toute l’attention est portée aux clients.

Restaurant Le Sergent Recruteur - Paris

Le Sergent Recruteur est au 41 rue Saint-Louis-en-l’Îsle, Paris (ici)

Ouvert pour le déjeuner est le dîner tous les jours sauf le dimanche et le lundi

Site officiel : www.lesergentrecruteur.fr

Réservation : ici

Pour voir toutes nos photos du restaurant le Sergent Recruteur, cliquez sur le bouton ‘play’ du diaporama ci-dessous, puis sur les quatre petites flèches en bas à droite afin de passer en mode plein écran.