Hotels Paris Rive Gauche Blog

Restaurant Papy aux Fourneaux, Paris

Guide des restaurants de Paris

Des plats à partager dans un lieu atypique – 75014

Après un crowdfunding couronné de succès, Julien et Pierre ont créé Papy aux Fourneaux, un restaurant d’un nouveau genre, où les produits sont locaux et responsables, et les plats sont à partager, comme à la maison !

La déco du restaurant vaut le détour, mais comment sont les plats ? Voici notre chronique…

Restaurant Papy aux Fourneaux, Paris

photos : JasonW

Papy aux Fourneaux a ouvert récemment dans le quartier derrière Montparnasse, un quartier très résidentiel mais étrangement calme. D’ailleurs, le soir de notre visite (pendant un week-end et jour férié) c’était vraiment, vraiment calme.

Le restaurant bénéficie d’un grand espace de deux pièces, avec non seulement les tables pour manger, mais aussi un sofa, un baby foot, des jeux de plateaux… Ici, vous êtes censé non seulement manger, mais aussi rester, échanger, partager…
Restaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisLa salle joue à fond le côté nostalgique (de Papy ?) et des touches ludiques, comme les vieilles casquettes en forme de suspensions, des serviettes en rouleau comme à l’ancienne, des meubles chinés…
Restaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisAutant être au courant du concept de Papy aux Fourneaux avant de venir – « ici vous êtes comme à la maison » dit la carte, mais ceci veut dire que – si vous jouez le jeu – toute votre table va manger le même plat. Non seulement vous allez le partagez (chaque plat est fait pour minimum deux personnes et servi dans la même marmite), mais de toute façon il n’y a que deux choix sur la carte.

Si cela semble un peu compliqué (ou excessivement simple, suivant votre point de vue), sachez que l’idée n’est pas sortie de nulle part – Papy aux Fourneaux est très exigeant sur ses fournisseurs, locaux pour la plupart, et joue la carte de la consommation responsable et durable. Leur objectif est zéro gâchis, et les plats produits en trop sont donnés à des associations caritatives.

Pour voir les explications en plus grand, cliquez sur les photos.
Pour voir en plus grand, cliquez iciPour voir en plus grand, cliquez iciPour voir en plus grand, cliquez iciAfin d’avoir plus qu’un plat à vous montrer pour le blog, nous décidons de passer outre les règles de Papy. #sorrynotsorry

Après avoir commandé du vin et de l’eau pétillante, nous commençons donc avec une soupe de panais au lard avec des graines de sésame et de l’onion rouge, dont le goût sucré est délicieux avec le côté amer du panais.

Sinon, la tarte froide champignon / brocoli est bonne aussi, avec une pâte feuilleté à souhait et servie avec une petite salade bien colorée.
Restaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisEn plat, nous prenons donc les deux seuls choix de la carte (qui change toutes les semaines) – du veau et un risotto.

Le veau est tendre, fondant en bouche. Le riz rouge est moelleux, avec des champignons et des carottes. La sauce est copieuse. Pas mal du tout.

Le risotto à l’épeautre est peu crémeux (volontairement, on nous explique) avec des noisettes qui donnent un peu de croquant (avec un pincée de sel supplémentaire, c’était encore meilleur).
Restaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisEt pour dessert nous décidons – enfin ! – de partager la même chose, une tarte citron-orange qui est bien crémeuse mais avec une pâte peut-être un peu trop épaisse.

(D’ailleurs, nous avons plus assez faim pour manger la deuxième part, et Papy nous l’a très gentiment emballée pour l’emporter).
Restaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisIl ne manque plus qu’un café pour finir, et – bonne surprise ! – la maison nous offre un petit alcool pour bien terminer le repas. Qu’il est gentil, Papy !

Et n’oubliez pas qu’après le repas vous êtes invités à rester et vous détendre au salon avec un jeu ou le babyfoot…
Restaurant Papy aux Fourneaux, ParisRestaurant Papy aux Fourneaux, ParisL’idée derrière Papy aux Fourneaux nous a bien plu, mais le restaurant n’est pas pour tout le monde. L’idée du partage sera bonne pour certains et un cauchemar pour d’autres, s’ils sont végétariens par exemple. Dans tous les cas, n’ayez pas de crainte – Papy trouvera toujours une solution pour vous.

Après, dans un quartier réputé difficile pour les commerces, avec une carte qui ne propose quasiment pas de choix, 50€ par personne est vraiment dans le haut de la fourchette – 10€ pour une entrée, 19€ pour un plat, 8€ pour un dessert, 5€ pour un demi (!)… l’addition peut rapidement monter, même si les prix des plats baissent légèrement (d’un à deux euros) à partir de la troisième personne.

Papy tient un bon concept, ou au moins un nouveau concept. Espérons qu’il fera un petit effort sur les prix pour le democratiser encore plus.
Restaurant Papy aux Fourneaux, Paris

Papy aux Fourneaux (ici) est ouvert du mardi au samedi pour le déjeuner et le dîner

Tél. 01 45 49 06 12

Réservation en ligne ici

Site web / Facebook / Twitter / Instagram

Après avoir mangé le camembert rôti gourmand de Papy 💤

A post shared by Papy aux fourneaux (@papyauxfourneaux) on

Leave a Reply