Les Hôtels Paris Rive Gauche partent en lune de miel avec leurs abeilles à Paris.

On ne leur demande la lune, juste un peu de miel…


Après les noces avec nos abeilles de l’Eiffel Park Hôtel, les Hôtels Paris Rive Gauche partent en lune de miel avec leurs abeilles.

Non, la lune ne boit pas l’eau, juste de l’hydromel, ce vin…divin !
Pour nous rendre fort et vigoureux, nos deux apiculteurs ont tout prévu: Armand nous offre son vin de miel tandis que Michèle en éponge l’ivresse avec son pain d’épice.
Il est bon de récolter les fruits du travail !
C’est dans cette ambiance festive et poétique que nous avons fêté la vendange du miel de nos trois ruches implantées sur le toit de notre hôtel sous le regard avide de la Tour Eiffel.

Les Hôtels Paris Rive Gauche ont calqué l’organisation de ces insectes sociaux, avec une répartition des tâches rigoureuses et précises pour mener à bien la récolte du miel:
dans le rôle des nourricières : Sapidus, notre partenaire gourmand de l’opération. Un buffet de produits de tradition additionné de boissons originales et atypiques. On se souviendra longtemps du jus de pêches de vigne et des raisins macérés dans du sauterne enrobés de chocolat.

dans le rôle des butineuses : les gourmands présents à la fête: les journalistes dont nous remercions la présence, nos clients et toute la petite équipe des Hôtels Paris Rive Gauche! Pas une seule goutte ne s’est laissée perdre.
dans le rôle des batisseuses : nos deux apiculteurs, Armand et Michèle, à qui nous portons toute notre affection. C’est toujours avec une grande générosité qu’ils transmettent leur passion et mènent les opérations avec un grand savoir-faire.

La récolte a-t-elle été bonne ?
Oh oui, répondrons nous, les doigts encore tout collant de miel. Nos trois ruches ont produit 250 petits pots de miel, de quoi satisfaire la gourmandise des clients des hôtels.

Si nous devions faire de la “mielologie” (néologisme créé pour l’occasion!), nous dirions que ce miel est pluriel, doux mélange des fleurs de Paris avec une dominante mentholée de tilleul. Enfin, un goût de “reviens-y” un peu trop prononcé!

L’estomac rempli, plantons un dard de poésie !

Le Manteau Impérial – Victor Hugo

Oh! Vous, dont le travail est joie,
Vous qui n’avez pas d’autre proie
Que les parfums, souffles du ciel,
Vous qui fuyez quand vient décembre,
Vous qui dérobez aux fleurs l’ambre
Pour donner aux hommes le miel,

Chastes buveuses de rosée,
Qui, pareilles à l’épousée,
Visitez le lys du coteau,
O sœurs des corolles vermeilles,
Filles de la lumière, abeilles…

Les Contemplations-Victor Hugo

Rien ne ressemble à une âme comme une abeille. Elle va de fleur en fleur comme une âme d’étoile en étoile, et elle rapporte le miel comme l’âme rapporte la lumière.
Celle-ci fit grand bruit en entrant, elle bourdonnait à voix haute, et elle avait l’air de dire : J’arrive, je viens de voir les roses.

Eiffel Park Hôtel