Exposition "Les Lettres ont la forme!" au Musée de la Poste à Paris jusqu’au 10 Mars 2007

5 000 ans d’histoire de l’écriture sont retracés, de la gravure sur argile aux machines à écrire du XXe siècle.



L’écriture est née de la nécessité de tenir des inventaires, d’un besoin comptable et du souci de transmettre des messages : ordres du pouvoir dans la sphère publique, lettres officielles ou privées. Les infrastructures de transport de message telles que La Poste lui doivent leur existence.

Les mots gravés dans l’argile, la pierre, la cire ou l’écorce, peints sur le papyrus ou fixés à l’encre sur le parchemin et le papier invitent le visiteur à découvrir une histoire matérielle de l’écriture. L’évolution des graphies, des supports et instruments d’écriture, du mobilier de l’écrivain et de l’épistolier est évoquée. Plumes d’oie, plumes métalliques, encriers, taille-plumes, essuie-plumes, poudreurs, poinçons originaux de l’Imprimerie Nationale, classés « monuments historiques »… sont présentés.

Une histoire des formes de l’écriture est aussi proposée. Le public entreprend un voyage dans le monde entier et part à la découverte des civilisations et des cultures qui ont été les matrices de l’écriture. Il découvre la calligraphie chinoise, les manuscrits arabes. Cette histoire plonge aussi le visiteur dans le domaine de l’apprentissage de l’écriture, dur labeur tant pour le scribe de l’Égypte que pour le moine copiste et l’écolier de notre Troisième République. De nombreuses gravures du XVIIIe siècle extraites des traités de l’art d’écrire et des abécédaires illustrent la méticulosité du travail de scripteur.

Le parcours de l’exposition :

L’exposition « Les lettres ont la forme » juxtapose deux grands espaces sur une superficie totale de 600m². Le premier espace – chronologique – s’ouvre sur la naissance de l’écriture en Mésopotamie, au IVe millénaire avant Jésus-Christ et se clôt avec l’avènement du stylo à bille. Le second espace – géographique- propose au visiteur un voyage autour du monde à la découverte notamment des écritures de l’Orient (espace musulman, monde chinois) et d’autres contrées (Amérique centrale).

L’ensemble est soutenu par une dorsale faite de puits de lumière où l’on observera l’évolution graphique des lettres de l’alphabet. Ainsi la lettre A est la simplification de la tête de taureau qui se dit aleph dans les langues sémitiques. Le aleph devenu alpha chez les Grecs a subi un renversement de 180 degrés de telle sorte que les cornes du taureau sont devenues les jambes du A.


Scène de chasse avec écriture arabe Manuscrit
Coll. D. Kerschenbaum

INFOS PRATIQUES

Le Musée de La Poste est ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h (fermeture dimanche et jours fériés).

Tarifs d’entrée
Collections permanentes :
* Plein tarif : 5 €
* Tarif réduit* : 3,50 €

Expositions temporaires :
* Plein tarif : 6.50 €
* Tarif réduit* : 5.00 €
* Gratuité pour les moins de 13 ans
(*accordé aux demandeurs d’emploi, étudiants, groupe de plus de 20 personnes)

Accès au Musée de La Poste de Paris:
34 Bd de Vaugirard
Métros:
Montparnasse (sortie place Bienvenue), Pasteur, Falguière
Bus :lignes 28, 48, 88, 89, 91, 92, 94, 95, 96

Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter le site du musée: Musée de la Poste

Popular Posts