Hommage officiel aux Justes de France au Panthéon à Paris le 18 Février 2007

Au cours de cette cérémonie du 18 janvier, Mme Veil et le président Chirac se rendront ensemble dans la crypte du Panthéon pour dévoiler la plaque portant l’inscription à la mémoire des Justes, ces personnes qui ont caché et sauvé des Juifs pendant la guerre.


Selon le comité français de Yad Vashem, 2.725 Justes de France ont été reconnus à ce jour. Le nombre de Justes encore vivants n’est pas précisé.

La cinéaste Agnès Varda présentera une création audiovisuelle mêlant images fixes et animées, histoire et fiction. Elle a dit avoir travaillé surtout sur le thème des enfants qui étaient cachés mais qui en même temps découvraient la campagne, un autre mode de vie. Elle a organisé sa création en deux volets, l’un plutôt historique, l’autre plus émotif. Elle revendique un peu de “mise en scène” de l’Histoire, ayant notamment utilisé des photos contemporaines de gens “qui auraient pu cacher des enfants”. Sa composition sera montrée dans la nef du Panthéon et sera ensuite utilisée dans les écoles et par le Mémorial de la Shoah.

L’inscription qui sera dévoilée dans la crypte du Panthéon le 18 janvier est la suivante : “Sous la chape de haine et de nuit tombée sur le France dans les années d’occupation, des lumières par milliers, refusèrent de s’éteindre. Nommés Justes parmi les nations ou restés anonymes, des femmes et des hommes de toutes origines et de toutes conditions ont sauvé des Juifs des persécutions antisémites et des camps d’extermination. Bravant les risques encourus, ils ont incarné l’Honneur de la France, ses valeurs de Justice, de Tolérance et d’Humanité”.

Le Panthéon sera ouvert gratuitement du vendredi 19 au dimanche 21 Janvier 2007 de 10 heures à 17 heures. La scénographie et les écrans diffusant l’œuvre d’ Agnès Varda resteront en place pendant cette période.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter le site du Figaro.fr culture.

Popular Posts