Les passages couverts des Grands Boulevards à Paris

Parfaits pour éviter la pluie… et pour voyager dans le temps. Ces passages couverts – désormais occupés par une collection de magasins assez étranges – donnent une idée du style de vie parisien à la fin du 19ème siècle…


All photos by jasonw

Nous avons commencé au Passage Verdeau qui part de la rue du Faubourg Montmartre. Passage Verdeau a été counstruit en 1847, et malgré le fait qu’il est le plus éloigné des Grands Boulevards, c’est peut-être celui qui a pu garder une certaine classe, avec pas mal de librairies, galeries d’art et antiquaires (car on est en plein quartier Drouot).




En quittant le passage et traversant la rue, nous nous trouvons dans le passage Jouffroy, construit à la même époque, et peut-être le plus intéressant des trois passages que nous avons vus, pour plusieurs raisons ; le passage est sur deux niveaux, avec un petit escalier au milieu et deux coins à tourner. Aussi, le Musée Grevin (à vois pour sa salle de miroirs) longe le passage.


Mais surtout, nous somme tombés tout à fait par hasard sur une salle de réception qui s’appelle le Salon des Miroirs, au deuxième étage, baignée de lumière et surtout décorée par des fleurs en émail et une centaine de miroirs ! Nous avons tellement aimé que nous avons fait une galerie Flickr spécialement dédié à elle ! Vous pouvez voir toutes les photos ici. C’est sûr que la plupart des gens ne soupçonnent même pas qu’elle existe…



Sinon, le passage compte quelques magasins anciens comme une grande librairie spécialisée dans le cinéma, un salon de thé qui a l’air super bon (!), et un magasin de cannes comme on n’en trouve plus !


Nous quittons le passage et arrivons enfin aux Grands Boulevards, décidemment (par comparaison) sans grand intérêt ; seuls quelques théâtres perdurent, car les autres ses ont transformés en cinémas, Virgin Megastore ou Hard Rock Café ! Un vrai attrape-touriste. Traversons au plus vite donc pour rejoindre le Passage des Panoramas, le plus long et plus ancien (1799) qui n’est pas juste un simple couloir mais un véritable labyrinthe. Ici, il y a beaucoup plus de boutiques de philatélie et de petits restaurants comme Racines (qui a gagné un prix au Fooding récemment). Nous sommes même tombés sur un nouveau centre de formation et soutien des nouvelles technologies et d’internet, ouvert depuis quelques jours seulement. L’ultra moderne rencontre l’ancien !



Il y a beaucoup d’autres photos à voir sur notre galerie Flickr (Nous nous sommes appliqués ! Alors n’hésitez pas d’y jeter un coup d’œil). Et voici un petit film pour vous donner une meilleure idée de l’ambiance qui règne dans les passages. Pourqoi ne pas faire un tour un de ces jours ? C’est vraiment dépaysant…


Agrandir la carte