La recolte du miel HPRG 2008 !

Nos abeilles n’ont pas chômé cet été. Alors, pourquoi on fait la récolte déjà ? On vous explique…

photos : Bart Omeo


Hier nous avons récolté le miel du toit de l’Eiffel Park Hôtel et pour la troisième année des journalistes et quelques clients de l’hôtel y ont assisté afin de voir comment ça se passe.

La veille, nos apiculteurs Armand et Michelle sont venu installr des filtres qui permettent aux abeilles de descendre dans le corps de la ruche tout en les empêchant de remonter. De cette façon, les hausses se vide progressivement, facilitant la récolte. Bien sûr il y a toujours quelques abeilles qui réussissent à s’échapper ! Comme celle-ci ; dès qu’elle a compris ce qui se passait, elle a essayé de sauver une partie de son travail en se gorgeant de miel !…

Avec quasiment toutes les abeilles concentrée dans le corps de chaque ruche, nous avons séparé les hausses pour les fermer, protégeant le miel à l’intérieur.


Le directeur de l’Hôtel de la Sorbonne a courageusement tenu à aider lui aussi !

De retour au rez-de-chaussée, dans la salle des petit déjeuners, Michele s’est remise en civie et se prépare à nous montrer comment on extrait le miel.

Après avoir désoperculé de chaque côté (enlevant la fine couche de cire qui retient le miel), les cadres sont mises dans un centrifugeuse. Voir le miel qui en sort est un vrai spectacle et donne des photos assez étranges…

Voici notre petit film, pendant lequel Michele explique qu’il faut retourner les cadres une fois, sinon seulement la moitié du miel sort. Habituellement, il y a six cadres traitées en même temps (nous en avons mises trois pour aller plus vite)…

L’odeur qui sort de la machine est superbe et sucré. Comme vous pouvez imaginer, la machine fait pas mal de bruit et même du vent !

Alors, pourquoi nous avons fait la récolte au mois d’août au lieu de septembre ? Disons que les ruches ont été installées assez tardivement à cause d’une météo peu clémente. Une partie de la nourriture printanière des abeilles était déjà épuisée, et il se trouve qu’il y a déjà très peu de choses qu’elles peuvent encore butiner. Elles sont donc allées chercher de la nourriture… à la boulangerie locale ! Bien sûr, nous ne pouvions pas les laisser embêter nos voisins. Il a donc fallu faire la récolte tout de suite. Voilà, vous savez tout !

Il semblerait qu’il y aura environ 70kg de miel cette année. Ce chiffre vous parait impressionnant peut-être, mais comparé à l’année dernière c’est environ moitié moins. Nos abeilles sont désormais au repos à la campagne. On les verra sûrement au printemps prochain.