Nous visitons le Musée Fragonard
et le nouveau Grand Musée du Parfum

Depuis quelques jours, Paris n’a pas un musée du parfum, mais deux ! Le Musée Fragonard est dans un nouveau lieu superbe depuis 2015, et le Grand Musée du Parfum est ouvert depuis le 22 décembre 2016 rue Faubourg Saint-Honoré.

Nous somme allés voir… et sentir, bien sûr ! Voici nos visites en photos.

Le Musée Fragonard, Paris
photos : JasonW

La France est connue mondialement pour ses parfums et notre ‘savoir-flair’, comme on dit 😉

Depuis des années, Fragonard propose un musée du parfum qui est gratuit, mais en visite guidée (disponible en français et dix autres langues sur réservation) et en groupe.

Tout près d’Opéra, le musée a déménagé en 2015 dans un bâtiment dont l’histoire est assez étonnante. D’abord un théâtre, le sous-sol a été transformé en vélodrome au 19ème siècle, avant de devenir un magasin de meubles Maple (pendant 118 ans !) puis, finalement, le Musée Fragonard.
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
Au sous-sol, vous apprendrez l’histoire des parfums et les étapes de création. Les guides ont une multitude d’histoires à vous raconter, et même si vous serez encadré la plupart du temps, la dernière partie de la visite vous laissera une certaine liberté pour aller voir les objets exposés, dont beaucoup de beaux flacons d’antan.
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
Votre guide explique l’utilisation des alambics et les diverses façons d’isoler les éléments du parfum, puis la création d’un parfum à partir de ces éléments et l’importance grandissante au fil des années de la présentation (flacon, boîte…) et le marketing.
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
En quittant le sous-sol, vous verrez peut-être d’autres groupes en train de faire une visite. La salle est disposée de telle façon à avoir certains éléments en double, pour que la visite suivante puisse commencer avant la fin de la précédente. Une vrai usine ! Et vous comprendrez bientôt pourquoi…

D’abord, vous montez un escalier vers une salle de taille moyenne remplie d’étiquettes de parfum encadrées. Le côté rétro est très beau.
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
Puis, après 30 minutes environ de visite guidée, il faut remonter un autre escalier vers le rez-de-chaussée qui explique l’histoire de la marque Fragonard…
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
…avant de vous laisser dans le plus grande boutique Fragonard jamais vue !

Finalement, aussi éducative qu’elle soit, la visite guidée gratuite vous laisse la liberté (ou non) de dépenser un peu d’argent (ou beaucoup) sur les produits Fragonard. Et il y en a beaucoup !
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
C’est très malin, tout ça ! La visite est néanmoins très intéressante et pour zéro euros, il ne faut pas trop se plaindre tout de même.

Pour voir toutes nos photos du Musée Fragonard, cliquez simplement ici.
Le Musée Fragonard, ParisLe Musée Fragonard, Paris
Le Grand Musée du Parfum se veut un peu moins mercantile (mais un peu seulement) et un peu plus artistique.

Ouvert dans un bâtiment fraîchement rénové du Faubourg Saint-Honoré, la visite commence au sous-sol dans des pièces de petite taille à l’éclairage tellement faible que nous avons vu certains visiteurs utiliser leurs smartphones comme lampe de poche pour lire les indications sous les articles exposés.

La première salle montre des couples mythiques ayant un rapport avec le parfum, et un sol animé censé montré l’activité des réseaux sociaux du musée en temps réel.

Si les images lenticulaires sont amusantes, l’éclairage ici est également très bas, et il n’est pas aisé de lire les histoires. Quant au sol, les images bougent certes, mais c’est plus un gadget qu’autre chose.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
En plus de la lumière basse, l’affluence dans ces premières salles du musée rend la circulation et la consultation des éléments assez difficile. D’autres visiteurs passent devant les écrans animés en permanence, des animations pour les enfants se trouvent à 1m50 du sol…

C’est dommage car la mise en scène est assez osée…
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Nous passons ensuite dans un couloir où l’on respire un peu mieux, avec quelques vitrines plus faciles à regarder et des écrans animés racontant l’histoire du parfum en France.

Par exemple, nous avons appris l’existence de l’Osmothèque à Versailles qui se charge de préserver des parfums et leurs formules pour éviter qu’ils tombent dans l’oubli.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Il est temps de monter au 1er étage pour la suite de la visite.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Mélangeant une présentation qui se veut ‘art contemporain’ et un côté didactique, le musée ne réussit pas à tous les coups.

Une grande machine vous permet de noter si vous sentez quelque chose ou pas (nous n’avons rien senti du tout), un bouquet de rose a un parfum très (très) discret, trois flacons de parfums nous laissent perplexes… et un rouleau comparant l’odorat des humains aux animaux est déjà décentré et frotte contre son cadre.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
La salle suivante est spectaculaire, mais il n’y a pas vraiment d’explication des ‘fleurs’ géantes que nous voyons, ni pourquoi elles semblent s’allumer et s’éteindre toutes seules. Pourquoi les images à l’intérieur ? Est-ce qu’elles sont censées évoquer des senteurs ?

Surtout, il est marqué qu’il ne faut pas marcher sur l’installation, mais beaucoup de visiteurs ne sont pas au courant et se baladent à travers les œuvres, laissant des traces de pied derrière eux sur le sol blanc.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
La salle suivante est heureusement un peu plus réussie, avec un côté ludique et des odeurs à sentir dans des alcôves, en appuyant sur un bouton ou en s’asseyant dans un fauteuil.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Et le deuxième étage réserve quelques surprises, des bons comme des mauvais.

Une installation en forme de fleur avec cinq parfums de rose à sentir est déjà moitié cassée. L’autre installation qui remplit la pièce est visuellement intéressant mais assez bizarre. Il s’agit de sphères qu’il faut soulever pour les humer, avant de les mettre à l’oreille pour qu’une voix vous dise de quelle essence  il s’agit !

Surtout, beaucoup de boules ne sont plus déjà plus là – volées ou en panne ? Difficile à dire.
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Les autres pièces à cet étage sont remplies d’écrans où l’on voit des acteur de l’industrie du parfum interviewés (pourquoi pas), et une pièce sombre montre une installation digne de Jean-Michel Jarre, avec des lasers qui se projettent vers un flacon de parfum. Assez mystique…
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Le troisième étage étant réservé aux événements, la visite est terminée !

Il ne reste plus qu’à descendre au rez-de-chaussée, avec… sa grande boutique ! Dans un très bel espace, vous pouvez acheter des livres et d’autres objets ayant un rapport avec le parfum, et il y a surtout une immense salle donnant sur le jardin avec de multiples présentations de tous les parfums imaginables.

Et bien sûr, vous pouvez tout acheter.

Il y a des sélections de parfums par des créateurs d’autres univers (comme le chocolatier Patrick Roger), et certains parfums sont marqués avec les noms des ‘nez’ qui les ont créés (par exemple, vous serez peut-être surpris d’apprendre que c’est Francis Kurkdjian qui est derrière Le Mâle de Jean-Paul Gaultier et Givaudan à l’œuvre pour Tom Ford).

Une très belle présentation, et peut-être notre partie préférée de la visite ! Nous avons passé pas mal de temps à tout sentir…
Le Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, ParisLe Grand Musée du Parfum, Paris
Le Grand Musée du Parfum souffre de sa jeunesse sans doute, avec une grande affluence, un éclairage à peaufiner et des installations qui sont déjà abîmées. Voyons avec le temps comment les choses progressent.

En attendant, le Musée Fragonard vous accueille dans un espace moins contemporain, ouvertement plus mercantile, mais gratuit. À vous de voir…

Pour voir toutes nos photos du Grand Musée du Parfum, cliquez simplement ici.

Le Musée Fragonard (ici) est ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h

Entrée et visite guidée gratuites !

Site web : musee-parfum-paris.fragonard.com

Facebook : facebook.com/fragonardparfumeurofficiel

Twitter : twitter.com/fragonardparfum

Instagram : instagram.com/fragonardparfumeurofficiel

Le Grand Musée du Parfum (ici) est ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 19h (22h le vendredi), le lundi en période de vacances scolaires et tous les jours fériés (lundi inclus)

Entrée : 14,50€ / 9,50€ (liste des tarifs ici)

Site web : grandmuseeduparfum.fr

Facebook : facebook.com/grandmuseeduparfum

Twitter : twitter.com/museeduparfum

Instagram : instagram.com/grandmuseeduparfum

Faites briller les fêtes ! • Make your party sparkle ! #fragonard #fragonardparfumeur #bougie #noel #fetes #christmas #dore

A photo posted by Fragonard Parfumeur (@fragonardparfumeurofficiel) on