Nous visitons La Défense, un quartier étonnant

Beaucoup de visiteurs viennent à Paris pour ses bâtiments, ses monuments, son ambiance, son histoire, mais Paris est également une ville qui regarde l’avenir et qui contribue à la richesse de la France, de l’Europe et du monde.

D’ailleurs, La Défense, au nord-ouest de la capitale, est le plus grand quartier d’affaires en Europe, fondé dans les années 1950 mais toujours en évolution.

Nous sommes allés nous promener dans cette zone qui tranche avec l’ambiance du Vieux Paris, un endroit entièrement piéton et étonnement vert, avec beaucoup d’art contemporain et d’architecture surprenante…

La Défense, Paris
photos : JasonW

En 1950 à Courbevoie il y avait un rond-point, nommé La Défense d’après la statue La Défense de Paris (qui est toujours présente, nous verrons plus tard), entouré de petites usines et pavillons vétustes. C’est ici qu’il est décidé de construire un quartier d’affaires, en commençant par le CNIT et des tours de bureaux toutes faites sur les même bases – 42 metres par 24, avec une hauteur de 100 mètres.

Depuis, beaucoup de choses ont changé. La construction a continué, la hauteur a été doublé (voire plus), un dalle de 30 hectares a été posée, le RER est arrivé (en 1970), puis la Grande Arche a été construite (1989)…

Au fil des ans, les immeubles ont été rénovés, des coins de verdure ont été rajoutés et la quartier s’est étendu au-delà de la Grande Arche, vers Nanterre.

Nous avons décidé de commencer notre balade à l’extrémité est de La Défense, au métro Esplanade de La Défense. En sortant, on est tout de suite dans un monde différent…

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Signe du renouveau constant du quartier, c’est ici qu’un nouveau lieu vient tout juste d’ouvrir (le 6 avril 2019) – le NODD – qui propose des afterworks et des soirées, avec sa terrasse avec une vue (lointaine) de l’Arc de Triomphe et même un bout de la Tour Eiffel.

Juste à côté, il y a Le Bassin de Takis, inauguré en 1988. On imagine comment ce lieu doit être prisé en semaine (c’est pour cela que nous avons choisi le samedi pour notre visite !)

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Nous avançons vers la Grande Arche, qui est déjà très visible et dans l’axe des Champs Élysées. Ici déjà il y a beaucoup de nouvelles constructions et de rénovations d’anciennes tours.

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Très rapidement, nous tombons sur des bâtiments qui datent visiblement des débuts du site, comme la Résidence Vision 80 (440 appartements !) de 1973 avec une architecture en béton armé qui faisait ‘moderne’ à l’époque, et en-dessous l’œuvre Dans les traces de nos pères de Jozef Jankovic qui semble être de la même période alors qu’elle date de 1992.

La Défense, Paris
La Défense, Paris

C’est aussi vers ici que Le Moretti (1995) de Raymond Moretti attire l’œil, cachant une cheminée d’aération de 32 mètres de hauteur avec 672 tubes de fibre de verre en couleurs vives. Malin et beau !

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

De l’autre côté de l’esplanade à ce niveau il y a Doubles lignes indéterminées (1988) de Bernard Venet, tout en noir, qui frappe une fois de plus par sa taille. La sculpture se dévoile peu à peu en s’approchant, car elle se situe plus basse que la dalle, et en se retournant pour revenir à l’esplanade. C’est une nouvelle vue des tours aux alentours qui vous attend.

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

C’est ici, malgré la vue minérale tout autour, que nous rendons compte à quel point La Défense propose des espaces verts. Une pancarte nous informe qu’il y a six ‘parcs’ (une petite exagération, sans doute) avec un 7ème qui arrive sous peu.

C’est vrai qu’il y a eu un vrai effort récemment pour remettre du vert à la place du béton, et vous trouverez souvent des arbres, des potager urbains, des fleurs, des fontaines…

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Et tout d’un coup, nous tombons nez à nez avec la statue qui a donné la quartier son nom – les alentours ont radicalement changé, mais La Défense de Paris est toujours ici !

La Défense, Paris
La Défense, Paris

À côté sont d’autres œuvres qui n’ont peut-être pas aussi bien vieillies, comme Point Growth de Lim Dong-Lak (qui date pourtant de 2006) et After Olympia (1991) de Anthony Caro.

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Heureusement, la fontaine monumentale de Yaacov Agam (qui est toujours vivant ! Il a 91 ans !) enchante toujours autant avec ses couleurs délicieusement seventies. Nous n’avons pas pu voir les 66 jets d’eau sur une hauteur de 15 mètres (éclairés la nuit), mais il suffit d’y être entre midi et 15h en semaine, ou entre 16h et 18h, les samedis, dimanches et jours fériés. Et si vous voulez le spectacle complet, avec musique, c’est de 17h à 19h en semaine, et les vendredis et samedis à 20h30.

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Plus on approche de la Grande Arche, plus les œuvres deviennent gigantesque – l’Araignée Rouge (1976) d’Alexander Calder, les Deux Personnages Fantastiques (1976) de Miró et le Pouce (1981) de César font tous plus de 12 mètres de haut…

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

En évitant Les Quatre Temps (un des plus grands centre commerciaux en France), et en remarquant en passant que le CNIT descend bien plus bas que la dalle de La Défense (parce que le bâtiment a été construit avant que la dalle n’existe !) nous arrivons enfin à la Grande Arche.

Nous ne somme pas montés sur le toit (15€) à cause du temps, mais si vous ne connaissez pas la vue magnifique, c’est à voir, d’autant plus que le toit a été rénové récemment après huit ans de fermeture à cause de son mauvais état.

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

D’ici, même sans monter sur l’Arche, on a une bonne vue sur Paris d’un côté, et le nouveau quartier à Nanterre de l’autre…

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

D’ici on a une vue différente de l’Arche, un petit jardin sous la passerelle, d’autres immeubles de bureaux, une œuvre cachée de Richard Serra (à vous de trouver) et un nouveau lieu de concerts, Paris La Défense Arena qui accueille des événements sportifs et des concerts (Mylène Farmer, P!nk, Rammstein…) avec de la place pour 40.000 spectateurs !

C’est un quartier qui vibre sûrement davantage en semaine, car le week-end tout tout tout est fermé…

La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris
La Défense, Paris

Pour résumer, la visite de La Défense est pour vous si vous aimez :

— L’architecture moderne et les gratte-ciels

— Des jardins urbains

— L’art contemporain dans l’espace public

— Voir Paris d’en haut

— Faire des courses dans un immense centre commercial

— L’histoire de Paris depuis la deuxième moitié du 20ème siècle

— Explorez des quartiers que les touristes ne voient que rarement

— Des fontaines musicales !

Et si vous voulez avoir plus d’informations en explorant, sachez que le site web de La Défense propose pas moins de vingt-trois audioguides à écouter au casque en vous baladant ! Cliquez ici pour choisir le vôtre.

La Défense se trouve ici

Site web / Facebook / Twitter / Instagram

Pour voir nos 150 photos de La Défense 😳, cliquez ici.