La Biennale des photographes du monde arabe à l’Institut du Monde Arabe jusqu’au 24 novembre 2019

C’est la troisième édition de la biennale des photographes du monde arabe contemporain, avec une diverse sélection de photographes et sujets.

D’ailleurs, la biennale ne se limite pas à l’Institut du Monde Arabe – elle a lieu simultanément dans les galeries de neuf lieux. À vous de suivre le parcours qui vous amènera finalement à la MEP

Biennale des photographes du monde arabe à l'Institut du Monde Arabe jusqu'au 24 novembre 2019
© Tanya Traboulsi

Cette année l’Institut du Monde Arabe met à l’honneur la scène libanaise, une vingtaine de photographes dont la plupart des œuvres ont moins de dix ans.

L’exposition est organisée avec d’abord un côté documentaire montrant la réalité géographique, urbaine et sociale, suivi par des approches moins réalistes, avec un désir d’évasion.

Trois œuvres de l’exposition vont au-delà de la photographie. Il y a le court-métrage Beyrouth centre ville, 1991 de Tanino Musso, l’installation kaleidoscopique Beyrouth mon amour de Vladimir Antaki et une installation de Zad Moultaka associant une vidéo à une composition musicale.

Biennale des photographes du monde arabe à l'Institut du Monde Arabe jusqu'au 24 novembre 2019
© Nadim Asfar

Si vous suivre le parcours (certes, tarabiscoté) des autres lieux participants, vous pourrez découvrir le travail de Giorgia Fiorio chez Agathe Gaillard, l’exposition collective Du Maroc chez Clémentine de la Férronière, une exposition de Michel Slomka à la Mairie du 4ème arrondissement, Hakawi حكاوي – Récits d’une Egypte contemporaine à la Cité Internationale des Arts…

Le parcours se termine à la MEP, qui donne carte blanche à l’artiste marocain Hassan Hajjaj pour une grande rétrospective qui vaut le détour.

Décidément, une biennale stimulante, diverse et belle !

La biennale des photographes du monde arabe contemporain est à l’Institut du Monde Arabe (ici) et dans huit autres lieux jusqu’au 24 novembre 2019

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h (19h le week-end et jours fériés)

Entrée : 10€ / 6€

Site web / Facebook / Twitter / Instagram

View this post on Instagram

📣 Concours photo ! Dans le cadre de la troisième édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain, @fisheyelemag et l’Institut du monde arabe (IMA) s’associent et lancent un concours Instagram autour du thème « La présence du monde arabe dans le paysage urbain » ! • Pour participer, il vous suffit de publier une image correspondant au thème et accompagnée du hashtag #FisheyexIMA sur Instagram. • Photographes, vous avez jusqu'au jusqu’au 31 octobre 2019 pour participer ! // 📣 Photo contest! As part of the third edition of Biennale des photographes du monde arabe contemporain, Fisheye and Institut du monde arabe (IMA) are joining forces to launch an Instagram photo contest around the theme "Presence of the Arab world in urban landscape"! • To participate, simply publish an image corresponding to the theme on Instagram with the hashtag #FisheyexIMA. • Photographers, you have until October 31, 2019 to participate! // 📣 مسابقة تصوير! في إطار النشرة الثالثة لبينالي المصورين في العالم العربي المعاصر، يُطلق معهد العالم العربي بالاشتراك مع فيشآي Fisheye مسابقة أنستغرام Instagram حول موضوع "تواجد العالم العربي في المنظر الحضري" ! • للاشتراك في المسابقة، يتوجب نشر صورة تتماشى مع الموضوع مرفقة ب. hashtag #FisheyexIMA على الأنستغرام. • المصورون، معكم لغاية 31 أكتوبر/ تشرين أول 2019 للاشتراك. وشكرا لكم

A post shared by Institut du monde arabe (@institutdumondearabe) on