Nous visitons la Galerie Vivienne

L’hiver est parfois froid à Paris, parfois pluvieux, mais cela n’empêche pas de profiter de notre belle ville. Des dizaines de musées vous abritent et vous instruisent, des églises peuvent vous émerveiller et d’autres lieux couverts vous invitent à flâner et vous immiscer dans l’ambiance unique de la capitale.

La Galerie Vivienne est un des ces lieux. Récemment rénovée (après près de cinq ans de travaux) elle n’a jamais été aussi belle. Nous y sommes allés pour prendre quelques photos.

La Galerie Vivienne, Paris
photos : JasonW

L’ouverture de la Galerie Vivienne date de 1826 – elle aura bientôt 200 ans ! Au fil des années, son état s’est dégradé, avec des problèmes structuraux, de la peinture écaillée et des verrières abîmées. Un vaste programme de rénovation était urgent.

Il a fallu quatre ans de travaux pour faire reluire la galerie, avec des travaux par tranches et des échafaudages encombrants. Certains choix (comme le verre transparent pour les verrières, plutôt que du verre cathédrale) n’ont pas plu au amoureux de la galerie (qui ont créé une pétition) et même Jack Lang a fait part de sa déception.

Pourtant, maintenant que les travaux sont terminés (il y a quatre mois), difficile de ne pas être impressionné. Il ne reste plus qu’à refaire les mosaïques au sol, qui feront peut-être partie d’une prochaine vague de rénovation.

Un jour frais de janvier, alors que les décorations de Noël étaient toujours en place (donnant une ambiance féerique qui n’est pas pour nous déplaire) nous sommes allés voir cette jolie galerie. Nous espérons que nos photos vous donneront envie d’y aller aussi !

La Galerie Vivienne, Paris

Il y a trois entrées – rue Vivienne (ce qui explique le nom de la galerie), rue de la Banque et (peut-être la plus jolie) rue des Petits Champs. Cette dernière donne sur une des allées principales de la galerie.

Ici, vous trouverez des boutiques de créateurs, des restaurants et salons de thé, une boutique de spiritueux, de l’artisanat…

La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
Les sols sont le travail de Giandomenico Facchina à qui on doit des mosaïques du Bon Marché, l’Opéra Garnier, Le Printemps…
La Galerie Vivienne, Paris

D’ici on tombe sur la rotonde, avec sa nouvelle verrière et fresques rénovées, puis la suite de la galerie.

La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris

La galerie forme plus ou moins un ‘L’, et au tournant se trouve une librairie et… un escalier. Oui, il y a des gens qui habitent au-dessus de ce lieu ! Quel plaisir ça doit être de sortir de chez soi et se trouver directement dans la Galerie Vivienne !

La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris

Dans la suite de la galerie se trouvent d’autres boutiques, dont un grand magasin de jouets à l’ancienne pour enfants, et avant d’arriver au bout on tombe sur un autre escalier, plus grand mais moins entretenu. On se croirait cinquante ans en arrière.

La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris
La Galerie Vivienne, Paris

À cette extrémité de la galerie, à la place de la fameuse boutique Jean-Paul Gaultier qui s’est installée en 1986 pendant presque 30 ans, il y a désormais un restaurant branché, Daroco.

Et pour finir, le nom de la galerie, écrit en mosaïque sur le sol, a bien résisté au temps. Au revoir Galerie Vivienne, bonjour rue Vivienne ! Ensuite, vous pouvez explorer la Bibliothèque Nationale, voir l’ancienne Bourse ou chercher d’autres passages couverts sur les Grands Boulevards. Il y a des centaines de mètres d’histoires à découvrir…

La Galerie Vivienne, Paris

La Galerie Vivienne (ici) est ouverte tous les jours sauf le dimanche de 8h30 à 20h30

Site web / Instagram