Exposition L’Empire des sens au Musée Cognacq-Jay

Prête à ouvrir dès que c’est de nouveau possible, le Musée Cognacq-Jay propose une nouvelle exposition sur l’amour licencieux, immoral, libertin… dans l’art du 18ème siècle. Chaud chaud chaud !

Le siècle des Lumières a inspiré beaucoup de peintres à explorer des sujets sans censure, et l’amour a été tout naturellement un sujet de prédilection pour beaucoup d’entre eux.

Prenant comme point de départ le 250ème anniversaire de la mort de l’artiste François Boucher, l’exposition L’Empire des sens, de François Boucher à Jean-Baptiste Greuze propose donc une centaine de dessins, peintures et estampes, dont beaucoup sont présentés pour la première fois en France.

Exposition L’Empire des sens, de François Boucher à Jean-Baptiste Greuze au Musée Cognacq-Jay, Paris
© The Pushkin State Museum of Fine Arts

En effet, l’amour est omniprésent dans l’art du 18ème siècle – ainsi qu’au théâtre, dans la philosophie et comme sujet de romans – plus qu’à toute autre époque. Nombreuses sont les scènes de bergers et bergères, des boudoirs cousus, les alcôves où s’égarent “le cœur et l’esprit”…

Beaucoup de peintures coquines montrent des femmes en petite tenue (ou plutôt sans tenue aucune), mais d’autres images risquent de vous surprendre ou même vous faire rougir…

Exposition L’Empire des sens, de François Boucher à Jean-Baptiste Greuze au Musée Cognacq-Jay, Paris
© Gilles Berquet

L’exposition propose aussi :

— une vidéo sur les signes et les codes dans l’art du 18ème siècle,

— un plan surprenant de Paris libertin de l’époque,

— un cycle de conférences,

— des visites guidées, et même une visite flash de 30 minutes le samedi à 14h et 15h,

— des ateliers, dont un en Langue des Signes Française, et

— un catalogue de l’exposition (152 pages, 107 illustrations, 30€) disponible ici chez amazon

Exposition L’Empire des sens, de François Boucher à Jean-Baptiste Greuze au Musée Cognacq-Jay, Paris
© Banque de France

L’exposition L’Empire des sens, de François Boucher à Jean-Baptiste Greuze est au Musée Cognacq-Jay (ici) dès la réouverture

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (21h le vendredi)

Entrée : 8€ / 6€

Site web / Facebook / Twitter / Instagram

What3Words ///masser.écumer.écarter

Pour consulter le dossier de presse complet, cliquez simplement sur le bouton ‘plein écran’ en bas à droite de l’image ci-dessous.

Bonus ! Cette vidéo de Paris Musées, dont le Musée Cognacq-Jay fait partie, est très amusante !