Quatre nouvelles expositions à la BNF à partir du 19 mai 2021 !

Les lieux culturels sont heureux de pouvoir rouvrir le 19 mai 2021, surtout la BNF tout près de nos hôtels qui propose pas une nouvelle exposition mais quatre nouvelles expositions, avec entrée gratuite (sur réservation) les trois premiers jours !

Ce qui vous attend : Henri-Cartier Bresson – Le Grand Jeu, L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja, En transit : photographies de Paul Ickovic et Amos Gitaï qui montre les recherches faites pour son film Le Dernier Jour d’Yitzhak Rabin.

Exposition Henri-Cartier Bresson - Le Grand Jeu à la BNF Paris du 19 mai au  22 août 2021
© Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

Le mercredi 19 mai sera sûrement un jour festif pour l’équipe de la BNF, près de nos hôtels. Prêtes depuis un moment, quatre expositions n’attendait que le mot du gouvernement pour ouvrir, et c’est enfin possible !

L’exposition Henri-Cartier Bresson – Le Grand Jeu, organisée en collaboration avec la Fondation Henri Cartier-Bresson et la Pinault Collection, puise dans les 385 meilleures photographies de Cartier-Bresson dans les tirages les meilleurs possibles – ce qui s’appelle la Master Collection.

La sélection des tirages a été faite par cinq invités incluant François Pinault, Wim Wenders et Annie Leibovitz, qui ont tous pu choisir une cinquantaine de photos mais aussi l’encadrement, la couleur des cimaises et la scénographie. Très intéressant !

Un catalogue de l’exposition est aussi disponible ici chez amazon.fr (352 pages, 60€).

Plus d’informations sur l’exposition ici.

Catalogue Henri-Cartier Bresson - Le Grand Jeu, disponible sur amazon.fr

L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja célèbre 100 ans depuis la publication par André Breton et Philippe Soupault de leur recueil commun Les Champs magnétiques, écrit à l’Hôtel des Grands Hommes (c’est vrai !)

C’est la première grande exposition consacrée au surréalisme littéraire, avec en vedette sur cette “première œuvre purement surréaliste” (dixit Breton) et plus de 200 pièces réunies pour l’occasion.

Exposition L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja à la BNF Paris

La première partie de l’exposition Guerre et esprit nouveau pose le décor et explique les influences du surréalisme (avec notamment les costumes du ballet Parade dessinés par Picasso), avant de passer à Rêve et automatisme (l’écriture automatique), Manifestes et provocations (sur les nombreuses manifestations dada) et pour finir Amour et folie : Nadja, l’âme errante.

Un catalogue de l’exposition vous donner encore plus d’information (224 pages, 80 illustrations, 29€ ici chez amazon.fr).

Catalogue de l'exposition L'Invention du surréalisme - Des Champs magnétiques à Nadja sur amazon.fr

La troisième exposition, En transit : photographies de Paul Ickovic, est la première rétrospective française pour le photographe tchécoslovaque, montrant les similitudes entre son travail et celui de Cartier-Bresson – une photographie de rue, mais du 20ème siècle.

Exposition En transit : photographies de Paul Ickovic à la BNF, Paris
Boy and pram, Prague, Czechoslovakia – Paul Ickovic

Les œuvres de l’exposition font partie d’un don récent à la BNF, et presque quarante tirages vous montreront l’humanisme du photographe, avec également des documents d’archive comme ses correspondances avec Cartier-Bresson et d’autres.

À propos, Ickovic est toujours vivant (il a 77 ans) et vous trouverez plus d’informations sur son travail – et le livre édition limitée qui vient d’être édité pour accompagner l’exposition – sur son site web www.paulickovic.photography.

Plus d’informations sur l’exposition elle-même sont ici.

Exposition En transit : photographies de Paul Ickovic à la BNF, Paris
Sara, Barcelona, Spain – Paul Ickovic

Et la dernière exposition qui ouvre le 19 mai 2021 à la BNF (ouf !) est d’Amos Gitaï qui a fait don à la BnF en 2018 des archives de son travail de préparation pour son film Le Dernier Jour d’Yitzhak Rabin. C’est ce don qui forme la base de l’exposition, montrant sa double démarche documentaire et artistique.

Exposition Amos Gitaï à la BNF, Paris
© Béatrice Lucchese / BnF

L’exposition est composée de photographies du tournage et d’images tirées du film, de documents de travail, d’extraits de presse politique et de tracts, exposés sur 16 panneaux de grande taille le long de l’allée Julien Cain à l’intérieur de la BNF.

Et pour apprendre davantage sur ce projet, un livre vient d’être publié – Amos Gitai. Yitzhak Rabin. Chroniques d’un assassinat, disponible chez amazon.fr (ici, 240 pages, 26€).

Amos Gitai. Yitzhak Rabin. Chroniques d’un assassinat, disponible chez amazon.fr

Voilà ! Quatre expositions intéressantes à quelques minutes de nos hôtels à partir du 19 mai 2021 ! N’oubliez pas que l’entrée est gratuite les 19, 20 et 21 mai 2021 (réservation obligatoire ici).


Les expositions Henri-Cartier Bresson – Le Grand Jeu, L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja, En transit : photographies de Paul Ickovic et Amos Gitaï sont à la BNF (ici) à partir du 19 mai 2021

Dates de fin suivant l’exposition

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h, et de 13h à 18h le dimanche

Entrée : 9€ / 11€ pour deux expositions

Site web / Facebook / Twitter / Instagram

What3Words ///janvier.lointain.prise