La Cité de la céramique à Sèvres

Un petit effort est demandé pour visiter ce musée un peu excentré, mais vous ne le regretterez pas. Nous sommes revenus émerveillés… avec presque 200 photos !Lorsque nous avons fait nos recherches d’assiettes pour l’afternoon tea de la Belle Juliette, nous avons chiné dans quelques brocantes. Je n’avais pas réalisé que depuis des années, j’entendais parler de céramiques, faïences, gré, porcelaines sans vraiment la connaître les nuances.

Lorsque nous avons appris que Patrick Tourneboeuf exposait à la Cité… de Sèvres nous avons vu l’occasion de tout comprendre.

Arriver à la manufacture n’est pas vraiment facile lorsque l’on vient de Paris. Nous avons choisi le vélo en suivant la Seine ; drôle de promenade où nous avons pu imaginer une banlieue paisible du début du 20ème siècle.Nous sommes arrivés samedi après midi pour une visite guidée et nous avons eu la chance d’avoir la guide pour nous tout seul… Il parait que c’est souvent comme cela le samedi après midi. C’était vraiment l’idéal pour cette visite.

Avant de commencer la visite des salles principales, nous avons pu observer des grands cadres. De loin, nous aurions pu penser que c’était des copies toutes simples de grands maîtres mais en nous approchant, nous nous sommes rendus compte que tout était en porcelaine. Au 19ème siècle, le directeur de la manufacture faisait faire des reproductions de grands maîtres sur porcelaine car les couleurs sont inaltérables avec le temps. La prouesse venait du fait que les couleurs se révèlent uniquement à haute température. Les exécutants peignaient donc à l’aveugle, en utilisant leur imagination pour obtenir des résultats remarquables. Nous avons été bluffés !Nous avons appris beaucoup de choses pendant cette heure et demi de visite. Tout d’abord, nous avons été très étonnés lorsque nous avons su que la porcelaine est arrivée en Europe au 18ème siècle, alors que la Chine était capable d’n fabriquer depuis le VIIème siècle. L’Europe connaissait la porcelaine de Chine depuis le XVIème siècle sans en connaître le secret. C’est pour cette raison que nous avons été obligés de nous contenter, en Europe, de la faïence. La faïence est faite de terre de couleur, c’est l’émail qui permet de lui donner une couleur blanche mais jamais d’un blanc éclatant. Les objets en faïences sont plus fragiles.Le secret de la porcelaine vient d’une argile blanche appelée le Kaolin. Malgré la frénésie qui s’empare de l’Europe pour percer le secret de fabrication, la première porcelaine fabriquée n’utilise pas le Kaolin ce qui la rend très fragile. On l’appelle la porcelaine tendre. Le Musée a pas mal de pièces en “porcelaine tendre” absolument splendides, tout en finesse. Au 18ème siècle, une multitude de fabriques ouvrent à Paris.

Lorsque le secret de fabrication est enfin percé, la Manufacture de Sèvres, qui existe depuis 1740, d’abord à Vincennes puis transférée, s’empare de l’exclusivité de fabrication et fait fermer les autres fabriques. La Manufacture est une entreprise d’état et elle l’est encore de nos jours. La visite nous a permis de voir toute l’évolution de cet art, des services entiers commandés par des grands de France. Elle nous a permis de voir l’évolution des modes, le travail sur les couleurs, les différences suivants les pays.

Il serait impossible de vous montrer l’étendue de la collection du musée, mais voici une sélection (en fin d’article vous trouverez un diaporama à regarder, avec un lien vers la galerie complète qui vaut le détour !).La céramique contemporaine nous a montré le dynamisme de la manufacture qui ne cesse de produire, et l’exposition de Patrick Tourneboeuf donne bien en grand format dans des salles presque vides (son livre Monumental qui contient certaines des photos exposées est toujours disponible).La salle centrale du 1er étage est assez impressionnante avec ses vases géants dont certains sont équipés d’un mécanisme pour leur permettre de tourner et de nous raconter l’histoire dessinée.

Laissez vous séduire par les photos qui suivent et précipitez vous à la Cité de la Manufacture Nationale de Sèvres.Et surtout, profitez du beau temps pour préparer votre panier à pique nique, car le superbe parc de Saint Cloud est à 50 m. Les grandes fontaines du parc sont mises en marche uniquement six dimanches par an, et ça commence ce week-end ! À 15h, 16h et 17h vous pourrez admirer ce spectacle rare, et le week-end du 11/12 juin il y a même un festival de musique avec les grandes eaux ! Plus d’informations sur le festival ici. Notre reportage et films sont ici.

Et voici toutes nos photos ! Cliquez sur le bouton ‘play’ du diaporama, puis les quatre petites flèches en bas à droite pour passer en mode plein écran. Sinon cliquez ici pour voir les vignettes de la galerie d’abord.

La Cité de la céramique (ici) est ouvert tous les jours sauf le mardi 10h à 17 h. Fermé le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.

Entrée : 4,50€ / 3€

Site officiel : www.sevresciteceramique.fr

Page Facebook : ici

Fil Twitter : ici