Photo d’hôtel, photo d’auteur à Art Paris Art Fair
au Grand Palais du 29 mars au 1er avril 2012

Avec la Galerie Esther Woerdehoff et Elene Usdin, nous avons un super projet pour l’Art Paris Art Fair 2012 : AntiChambre avec vueS, une installation inédite où vous pourrez espionner des dames dans leurs chambres !

Par ici pour les explications…La galerie Esther Woerdehoff et le label Hôtels Paris Rive Gauche présentent

AntiChambre avec vueS d’Elene Usdin à Art Paris Art Fair

Dans le cadre de Art Paris, la galerie Esther Woerdehoff et le label HPRG ont décidé de prolonger une collaboration initiée par le projet PHPA (Photo d’hôtel, photo d’auteur) en présentant une installation inédite de la photographe plasticienne Elene Usdin.

Pour le stand de la galerie nous avons choisi de mettre en scène les univers merveilleux de trois photographes : Michael Schnabel, Ursula Kraft et Elene Usdin.

Dans un espace théâtralisé, les visiteurs découvriront la beauté silencieuse des vues de montagnes de Michael Schnabel et la magie des paysages d’Ursula Kraft avant d’ouvrir une porte sur l’imaginaire d’Elene Usdin, dans l’apparition surprenante d’un corridor d’hôtel et d’une chambre recréés sous la nef du Grand Palais.La chambre d’hôtel a toujours été un sujet de fantasme, une mine d’or pour l’imagination. Lorsque l’hôtel La Belle Juliette a ouvert ses portes, Alain Bisotti, directeur commercial du label HPRG, a invité l’artiste Elene Usdin à réaliser deux œuvres inspirées par Juliette Récamier à qui l’hôtel rend hommage. Ce travail de commande a connu une belle suite artistique car Elene Usdin s’est vue confier la Carte Blanche de l’exposition Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur 2011.

Sensible à la particularité et à la beauté des différentes chambres, l’artiste a attribué une personnalité féminine à chaque hôtel du label : l’impératrice Joséphine à l’Hôtel des Grands Hommes, George Sand à l’Hôtel Panthéon, Simone de Beauvoir à l’Hôtel Design Sorbonne, Isadora Duncan à l’Hôtel Jardin de l’Odéon et bien sûr Juliette Récamier à l’Hôtel La Belle Juliette.« Les Impatiences », Petite Œuvre Multimédia (POM) est le fruit des prises de vue réalisées par Elene lors des nuits qu’elle a passées dans chaque hôtel : incarnant ces cinq femmes célèbres, l’artiste nous les livre sous forme d’autoportraits en belles endormies que des rêves insoupçonnés agitent dans leur sommeil.

Terme médical, Les Impatiences définissent le syndrome des jambes sans repos qui se manifeste la nuit, par un besoin impérieux de bouger les jambes. Surprenant ces femmes dans l’intimité de leur sommeil, plutôt comique, cette POM, réalisée image par image est aussi un hommage au cinéma muet. Sa bande son inédite, remixant des airs de variété très connus ajoute encore au parti pris humoristique.

L’œuvre avec l’œuvre par Alain Bisotti, directeur artistique du projet « Photo d’hôtel, photo d’auteur »

« Lorsque la Galerie Esther Woerdehoff nous a proposé de participer à Art Paris pour faire connaître PHPA, Elene et moi même avons réfléchi au moyen de présenter la Carte Blanche de manière inédite. Nous avons donc poursuivi ce travail sur l’idée du fantasme et du voyeurisme. Que peut il bien se passer dans l’intimité de ces chambres, occupées par ces femmes célèbres ?

Les films nous ont amenés à réfléchir sur la notion de voyeurisme, les chambres à œilletons, les miroirs sans tain… ne pouvions-nous pas aller un peu plus loin et imaginer qu’une AntiChambre avec vueS pourrait être une œuvre à part entière ?

Nous avons choisi de travailler sur l’idée du corridor, couloir d’hôtel de charme reconstitué et symbolisé par un tapis rouge se terminant devant la porte de l’AntiChambre avec vueS. Dans les murs sont percés des trous pour voyeur, des chatières par lesquels le public pourra regarder ce qui se passe à l’intérieur, jeter un oeil en toute indiscrétion.

On découvrira sur écran « les Impatiences » en images et son, et la photographie inédite de la série « Chambre d’essayage » réalisée dans le cadre de Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur, un Autoportrait en Simone de Beauvoir dénudée. »

Un coffret édité en 20 exemplaires signés sera proposé à la vente, renfermant dans une boite-objet : la Petite Œuvre Multimédia « Les impatiences », les cinq tirages 21x15cm de la série des autoportraits réalisée en 2011 pour la Carte Blanche PHPA, ainsi qu’un tirage inédit de la même série.AntiChambre avec vueS par Elene Usdin

« L’œuvre de E.M. Forster “A Room with A View” de 1908, traduite « Avec vue sur l’Arno », nous parle d’une chambre d’hôtel avec vue, désirée et fantasmée par l’héroïne pendant son séjour à Florence.

Et si le spectacle était dans la chambre et non au dehors ?

Lorsque Alain Bisotti m’a proposée de réaliser la Carte Blanche PHPA 2011, nous avons évoqué différentes pistes de réflexion pour le travail à venir. L’hôtel La Belle Juliette venait d’ouvrir et j’avais participé à la décoration par le biais d’un achat de deux œuvres originales par l’hôtel.

Etant donné que l’hôtel est tout entièrement consacré à un personnage féminin ayant connu un beau destin Juliette Récamier, nous nous sommes posés la question suivante : Quel personnage féminin pourrait correspondre aux hôtels du label HPRG ? Nos conclusions ont été les suivantes : L’hôtel des Grands Hommes aurait l’impératrice Joséphine comme icône, l’hôtel Panthéon recevrait George Sand, l’hôtel Jardin de l’Odéon entendrait les pas furtifs d’Isadora Duncan et l’hôtel Design Sorbonne serait l’hôtel de Simone de Beauvoir.Elene Usdin - Carte blanche PHPA 2011Lorsque je me suis retrouvée dans les chambres des hôtels où j’ai passé une nuit en repérage, j’ai commencé à imaginer ce que ces Dames auraient pu penser, faire dans une chambre d’hôtel, dans leur intimité… Et il m’est arrivé des choses incroyables : Toutes les nuits, j’ai rêvé que j’étais l’une d’elles. Mais le plus extraordinaire est que j’avais mon appareil photo »Elene Usdin - Carte blanche PHPA 2011PHPA ou l’image unique par Guillaume Morel, Connaissance des arts

« À une époque submergée d’images, où les clichés numériques sont pris en rafale, le Prix Photo d’Hôtel Photo d’Auteur prend l’exact contre-pied de cette tendance, en demandant aux artistes de ne produire qu’une seule photographie, ou en tout cas, de n’en retenir qu’une.

Le principe du Prix PHPA est simple. Chaque mois de l’année, un jeune photographe est invité à passer une nuit dans l’un des cinq Hôtels de charme Paris Rive Gauche, l’hôtel Design Sorbonne, l’hôtel des Grands Hommes, l’hôtel Jardin de l’Odéon, l’hôtel du Panthéon ou La Belle Juliette. Il dispose ensuite de dix jours pour réaliser sa photographie, qui figurera dans la galerie virtuelle du site Internet des Hôtels Paris Rive Gauche. Chaque image est accompagnée d’un texte rédigé par son auteur.

En 2010, douze personnalités se sont ainsi succédées, proposant mois après mois les œuvres qui composent ce catalogue et la double exposition proposée à la galerie Esther Woerdehoff et à l’hôtel La Belle Juliette.

Les artistes ont accès à une chambre, mais aussi à tous les espaces communs, la réception, les couloirs, le bar, le restaurant… Chacun, avec son regard et sa sensibilité, est libre d’imaginer sa propre histoire. Les hôtels ont une âme, et une mémoire. Ouverts à tous, ils sont le théâtre privilégié de l’intimité, celle des corps et des êtres. Des lieux magiques où l’on passe, où les existences se frôlent, se rencontrent, se succèdent, où les petites histoires croisent la grande.

L’hôtel, c’est aussi le voyage, la solitude, l’anonymat, les amours, légitimes ou non, des moments suspendus, une parenthèse dans une vie, volée au temps.
Au gré des douze photographies, le vrai se mêle à la fiction, les êtres de chair côtoient les fantômes du passé.

Qu’il est passionnant de découvrir les visions tour à tour réalistes, oniriques, ironiques, tragiques ou romantiques des photographes retenus pour la cinquième édition d’un Prix créé en 2007 à l’initiative de Corinne et Pascal Moncelli – propriétaires des Hôtels Paris Rive Gauche – et d’Alain Bisotti, directeur artistique de ce beau projet.

Chaque année, une Carte Blanche est également donnée à un artiste, qui est invité à produire une série photographique inédite. Pour l’édition 2011, la photographe plasticienne Elene Usdin a choisi de rendre hommage à cinq femmes illustres qui chacune à sa manière incarne l’esprit d’un des cinq Hôtels Paris Rive Gauche. »

Elene Usdin par Julie Crenn, janvier 2010

Elene Usdin est d’abord artiste illustratrice, sortie de l‘École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1996. Elle a travaillé pour des magazines et journaux français et américains, au début des années 2000, elle s’est peu à peu tournée vers la photographie et l’autoportrait.

De cette nouvelle démarche naît une réflexion sur l’espace, la représentation, le paraître et le genre. Elle se déguise pour mieux appréhender son environnement et les codes de la représentation souvent standards et stéréotypés.

Galerie Esther Woerdehoff

Installée Rive Gauche au coeur du quartier du Montparnasse, dans une maison historique où ont travaillé des artistes tels que Camille Claudel et Constantin Brancusi, la galerie Esther Woerdehoff est un lieu incontournable à Paris pour les amateurs de photographie.

Depuis son ouverture en 1996, les collectionneurs de photographies contemporaines et classiques du monde entier s’enthousiasment pour sa sélection éclectique et sa programmation dynamique. Parmi les artistes de la galerie :
Carolle Benitah, Philippe Calandre, Christian Tagliavini, Mario Cravo Neto, Sabine Dehnel, Ursula Kraft, Loan Nguyen, Michael Schnabel, Fabian Unternährer et Carla van de Puttelaar.

Alain Bisotti et Esther Woerdehoff se sont rencontrés à Paris Photo et très rapidement une envie de travailler ensemble est née. Depuis 2011, la galerie accueille l’exposition du prix PHPA pendant un mois.

www.ewgalerie.com

HPRG et le Mécénat = « Photo d’hôtel, photo d’auteur »

Hôtels Paris Rive Gauche est un label auquel sont rattachés l’Hôtel Design Sorbonne, l’Hôtel des Grands Hommes, l’Hôtel Jardin de l’Odéon, l’Hôtel du Panthéon et La Belle Juliette (hôtel 4 étoiles ouvert depuis janvier 2011 qui dédie ses espaces d’exposition à la photographie contemporaine).

Cinq hôtels de charme et de luxe, au service de l’art de vivre Made in Paris, sur la Rive Gauche.

Les propriétaires, Corinne et Pascal Moncelli, souhaitent mettre en avant l’art de vivre et la qualité, valeurs communes à l’identité de l’ensemble des hôtels.

La photographie est un médium important pour un hôtel. Il a semblé évident de soutenir cet art et de le détourner de sa fonction commerciale. C’est pour cette raison que Alain Bisotti, créateur du projet, l’a intitulé « Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur » et fait appel à des artistes qui ne sont pas du tout spécialistes de la photographie commerciale d’hôtel.

Le Prix PHPA et l’exposition ont été créés en 2007.
Le prix est doté de 3000 euros.
Le travail de commande « Carte Blanche » est doté de 3000 euros.

La carte Blanche 2012 sera donné à l’agence Magnum photographie. Cinq photographes de l’agence passeront une nuit dans un des hôtels du label pour donner leur version de « A quoi ça sert l’amour ? » (Steve McCurry, Paolo Pellegrin, Antoine d’Agata, Bruce Gilden, Christopher Anderson)

Art Paris Art Fair a lieu au Grand Palais (ici) du 29 mars au 1er avril 2012

Sur invitation : après-midi professionnelle le mercredi 28 mars 2012 de 14h à 18h
. Vernissage le mercredi 28 mars 2012 de 18h à 22h
. Pré-ouverture collectionneurs et professionnels (sur invitation VIP) le samedi 31 mars et dimanche 1er avril de 10h30 à 11h30

Ouvert au public le jeudi 29 mars de 11h30 à 20h, le vendredi 30 mars de 11h30 à 22h, le samedi 31 mars de 11h30 à 20h, le dimanche 1er avril de 11h30 à 19h

Prix d’entrée : 20€

Site officiel : www.artparis.fr

Facebook : facebook.com/artparisartfair

Les Hôtels Paris Rive Gauche : www.hotels-paris-rive-gauche.com
Paris news blog : www.hotels-paris-rive-gauche.com/blog/
Photo d’Hôtel, Photo d’Auteur : www.hotels-paris-rive-gauche.com/galerie/fr/
La Belle Juliette : www.labellejuliette.com

HPRG remercie chaleureusement ses sponsors :

L’abus de l’alcool est dangereux pour la santé. Buvez avec modération.

Photos / dessins : Elen Usdin